Pour faire suite à mon précédent billet sur Pierrefonds, ce village a décidément bien des surprises à nous faire découvrir.

 

Ce week end se déroule les médiévales.

 

Quelques photos pour vous montrer l'ambiance et aussi les environs.

 

01-DSC01495

Une vue derrière l'étang qui borde le château

 

03-DSC01497

Je ne résiste jamais au charme de ces maisons avoisinantes

 

04-DSC01498

02-DSC01496

 

14-DSC01510

Dans plusieurs endroits des tentes sont montées.

 

06-DSC01500

 

11-DSC01506

12-DSC01507

Des minis spectacles en face de la mairie

09-DSC01503

Dans les rues nous rencontrons des gueux

07-DSC01501

08-DSC01502

10-DSC01505

05-DSC01499

Une diligence fait le bonheur des petits et aussi des grands.

 

13-DSC01508

J'en profite pour vous montrer un autre lieu près de Pierrefonds, St Jean aux Bois que mes amies blogueuses ont découvert lors de leur visite en juillet.

 

Je n'ai pas pris beaucoup de photos mais je suis certaines que Patricia et Chris vont compléter à merveille mes billets. Vous pouvez déjà visiter Champlieu, lieu gallo romain dans un billet de PATRICIA

 

7-DSC01109

Ci-dessus le porche de la ferme

C'est dans ce tout petit village qu'à été écrite la chanson les amants de St Jean, ceci pour la toute petite histoire.

Ci-dessous l'abbaye, à l'origine construite par Adélaïde de Savoie pour abriter des bénédictines vivant sous la règle de Cluny

image du net

6-DSC01108

, les portes fortifiées datent du XVème siècle. Une enceinte protégeait l'abbaye.

L’isolement était tel que les religieuses, pour des raisons de sécurité,  préférèrent partir en 1634 et rejoindre l’abbaye de Royallieu à Compiègne. Elles furent remplacées par des chanoines suivant la règle de Saint-Augustin qui à leur tour, quittèrent les lieux en 1761, pour s’installer à Soissons, l’abbatiale devenant ainsi église paroissiale.

 

4-DSC01100

Un intérieur très épuré qui convient bien à la vie monastique. Les clés de voûtes sont des couronnes de feuillages

2-DSC01096

3-DSC01097

J'aime beaucoup cette cène moderne. Les vitraux en grisaille avec motifs géométriques constituent un véritable trésor.

1-DSC01093

Cette maxime je pense est tout à fait juste

 

1-DSC01095

Un orgue récent, car dans cette abbaye on donne souvent des concerts.

L’isolement, le pittoresque et la tranquillité du village ont été une source d’inspiration pour les peintres comme les écrivains, tels Jean-Baptiste Oudry, Utrillo, Paul Fort ou encore Paul Duvauchel qui est enterré dans le cimetière du village. Ce dernier, peintre et écrivain, a aussi été conseiller municipal de Saint-Jean-aux-Bois à partir de 1896.

Je vous retrouve bientôt pour la suite des visites en Picardie.